forum sur la série torchwood dérivée de la série doctor who
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Genèse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Space
soigneur de myfanwy
avatar

Nombre de messages : 45
Localisation : spacejanto@gmail.com
Pairing préféré : Jack/Ianto
Date d'inscription : 12/02/2010

MessageSujet: Genèse   Dim 8 Aoû - 18:28


Disclaimer : Les personnages ne m'appartiennent pas, je ne fais que les emprunter. Merci à Russel T Davies et à la BBC de les avoir créés.


Résumé : Jack et Tosh disparaissent soudainement.


Chapitre 10 classé PG13.






Genèse




Chapitre 1


L’alarme retentit à travers tout le hub. Jack sortit immédiatement de son bureau et descendit les marches quatre à quatre.
- Ianto, coupe cette alarme ! Tosh, identification !
Tosh n’eut pas le temps de répondre à Jack. Une lumière bleue l’enveloppa, elle et son poste de travail. Elle eut juste le temps de se tourner vers Jack l’air surpris.
Jack avait reconnu ce type de halo lumineux. Il plongea vers Tosh et pénétra par la même occasion au sein du halo.
Les autres membres de l’équipe ne purent que les voir disparaître sous leurs yeux.
Ianto se précipita sur le premier ordinateur venu pour y effectuer un balayage. Il ne put que constater la disparition de Tosh et de Jack. Aucun signal provenant de la base, ni même de la ville.
Un balayage longue portée, signala l’absence totale des deux équipiers sur l’ensemble de la planète.
Un silence d’outre tombe régnait sur la base. Ce dernier fut finalement brisé par la voix de Gwen.
- Mais que s’est-il passé ! Où peuvent-ils bien être ?
- Je pense que cela ne présage rien de bon ! Il semblerait qu’il se soit déplacé dans le temps ou l’espace ! Il faut analyser le mouvement de la faille au moment de leur disparition ! Essayons d’utiliser le nouveau logiciel mis en place par Tosh ! proposa Ianto.
- Attends, tu vas savoir l’utiliser ? lança Owen.
- Je peux essayer, mais il est clair que la personne la plus compétente dans ce domaine vient justement de se volatiliser, répondit Ianto.




§§§§§§§§§§§§



Le halo de lumière bleue s’estompait lentement autour de Jack et de Tosh.
Ils regardèrent autour d’eux, et découvrir un paysage exotique magnifique. Ils se trouvaient en fait sur une plage d sable fin avec d’un côté de légères vagues venant s’étirer doucement sur la plage te de l’autre une immense et dense forêt de palmiers, cocotiers et autres variétés exotiques.
Surprise, Tosh se tourna vers Jack :
- Mais où sommes-nous ? Jack, sommes nous passé par la faille ?
- Je n’en sais rien Tosh ! laisse-moi un instant !
Jack pianotait sur sa montre, l’air soucieux et concentré.
- Il semblerait que nous ayons voyagé dans l’espace et que nous soyons sur la planète Bionosphère. Une planète encore à l’état primaire, annonça Jack.
- Une planète à l’état primaire !
- Oui, Tosh. Cette planète à été découverte en l’état. Elle ne renferme pas encore de forme humanoïde. Seulement une vie animale et végétale. Il a été décidé par la communauté scientifique intergalactique de la classer en zone protégée de niveau 1. Par contre ce que je ne comprends pas, c’est ce que nous faisons là ! De toute façon Tosh, ne t’inquiète pas, le fait que cette planète soit protégée, fait que nous serons rapidement repérer. Ensuite je me charge de nous ramener à la maison.
- Que pouvons-nous faire en attendant?
- Dans un premier temps, il faudrait chercher un abri pour la nuit et de quoi boire et manger car le soleil est en train de descendre ! Dans un deuxième temps, j'essaierai de modifier les paramètres de communication pour tenter de rétablir la liaison avec la base. Ils doivent s 'inquiéter!
- Je ne te cache pas que moi aussi!




Chapitre 2


Jack lui sourit et commença à se diriger vers les premiers palmiers. Tosh le suivit. Ils pénétrèrent à travers le fouillis de végétation. Tosh ne savait pas vraiment ce qu'il fallait chercher. La nature, cela n'était vraiment pas son truc. Plus ils s'enfonçaient, plus c'était sombre. Jack s'arrêtait régulièrement près d'un arbre. Il en observait les branches ou le sol alentour.
- Je cherche quelques fruits comestibles, mais je ne vois pas grand chose. En plus, cela fait bien longtemps que je ne me suis pas retrouvé en milieu naturel hostile!
- En milieu hostile! Jack!
Voyant l'inquiétude se dessiner sur le visage de Tosh, Jack s'approcha d'elle. En regardant la jeune femme, il réalisa soudain que pour Tosh cette situation était peu-être nouvelle.
- Dis-moi, tu as déjà participé à des stages de survie?
Tosh ouvrit grand les yeux.
- Et des camps scouts? …....Heu! ...des balades en forêt!
Les larmes commençaient à monter aux yeux de Tosh. Jack la prit dans ses bras.
- Tu sais Jack, je ne fais que des balades au milieu des forêts de logiciels! J'ai toujours vécu en ville et je n'ai aucune expérience de la nature.
Jack se dit qu'il avait intéré à la surveiller de prêt s'il ne voulait pas qu'il lui arrive quelque chose. Et il valait mieux qu'ils soient récupérés au plus tôt!
Jack continua à avancer, mais prit bien garde à ne pas quitter Tosh des yeux.
Au bout de deux heures de marche au milieu d'une végétation inextricable, ils tombèrent sur un magnifique petit lac, alimenté par une petite chute d'eau. L'endroit était exquis. Même Jack était sous le charme. Il pensa à Ianto et se dit qu'il aurait aimé se retrouver avec lui dans ce lieu paradisiaque. Ils se voyaient tout à fait tenant son amant dans ses bras, lui faisant l'amour dans l'eau translucide du lac au pied de la petite cascade.
Tosh sourit en l'observant. Le léger sourire sur le visage de Jack ainsi que son air rêveur, laissait clairement deviner le cheminement de ses pensées. Il est vrai que le lieu était propice à l'amour.

Jack décida d'établir le camp près du lac.
- Tosh, vient avec moi, nous allons récupérer des feuilles de cocotiers. Nous verrons bien ce que nous pourrons en faire!
Jack ramassa une branche assez épaisse et s'en servit pour frapper la base des feuilles de cocotiers afin d'en détacher quelques-unes unes. Il n'avait aucun outil tranchant, et les feuilles étaient très bien fixées. Il réussit à en détacher six, mais il était épuisé et en nage. Les deux heures de marche l'avaient déjà fatigué. Maintenant il n'en pouvait plus.
Pendant ce temps, Tosh avait installé les feuilles au sol près d'une zone herbacée à proximité du lac. Elle les avait entrelacées afin d'obtenir un tapis de feuilles sur lequel ils pourraient s'assoire et même dormir.
Voyant cela Jack se laissa tomber dessus avec un soupir de soulagement. Il était allongé sur le dos les yeux fermés et respirait doucement. Tosh remarqua qu'il semblait épuisé. Un morceau de sa chemise était déchiré sur sa poitrine, il était en nage. Ses cheveux étaient collés sur ses tempes. Tosh ne l'avait jamais vu ainsi! Elle réalisa soudain qu'elle allait probablement passer la nuit à côté de son capitaine.
Elle avala sa salive et vint s'assoire avec courage à côté de lui. Il ouvrit un oeil à sa venue et le referma aussitôt. Tosh avait remonté ses genoux sous son menton et observait le reflet du soleil couchant miroitant sur le lac. Elle ne savait soudain plus quoi dire.
Elle sentait son parfum si particulier. C 'en était envahissant. Elle se tourna vers lui. Elle vit sa poitrine se soulever régulièrement au rythme de sa respiration. Qu'il était séduisant! Mais comment Ianto faisait-il pour résister! A cette pensée, elle rigola doucement. Qui avait dit que Ianto résistait!
En entendant le léger rire de Tosh, Jack ouvrit les yeux et se redressa.
- Qu'est-ce qui te fait rire? demanda t’il doucement.
- Je pensais à Ianto!
- Oui, moi aussi! sourit Jack de toutes ses dents.
Tosh se doutait bien que les pensées de Jack n'étaient pas des plus sages!




Chapitre 3



- Je meurs de faim! s'exclama Jack en se levant. Je vais tenter de décrocher deux noix de coco!
Il se retourna et s'approcha du premier cocotier venu.
- Je ne te garantis rien Tosh! Je ne sais pas si j'arriverai jusque là-haut! précisa t'il en levant les yeux vers sa cible : le haut de l'arbre.
- Jack, c'est trop haut et bien trop dangereux!
- Oui, mais je ne sais pas si je serai capable de nous trouver autre chose à nous mettre dans l'estomac.
Tosh le vit alors retirer sa chemise et son Tee-shirt afin de ne pas être gêné dans ses mouvements. Il retira sa ceinture qu'il passa autour de l'arbre et de sa taille. Elle lui servirait de point d'appuis. Ce fut ensuite le tour des chaussures militaires et des chaussettes. Pieds nus, il aurait une meilleure prise.
Tosh, soucieuse mais admirative, le vit commencer à grimper.
Il progressait lentement. On pouvait voir ses muscles roulaient sous sa peau. Tosh déglutit.
Une fois sous les premières branches, il attrapa une noix de coco avec ses deux mains et la fit pivoter d'un côté et de l'autre autour de son axe. Cette-dernière finit par se détacher et par tomber sept mètres plus bas. Le second fruit suivit le même chemin.
Jack redescendit aussi lentement qu'il était monté. Malheureusement, son pied glissa à deux mètres du sol et il s'affala contre l'écorce. Il poussa un gémissement de douleur.
Tosh qui rassemblait les fruits, se précipita vers lui et l'aida à détacher sa ceinture qui le retenait toujours à l'arbre. Le visage de Jack indiquait qu'il souffrait. Tosh le soutint un instant et l'aida à s'allonger sur leur couche provisoire. Elle ne put que constater les fortes éraflures que l'écorce avait tracées sur sa peau. Jack la vit arracher une des manches de son chemisier puis elle alla tremper le bout de tissu dans l'eau fraîche afin de calmer la brûlure. Jack se laissa faire, la blessure était légère mais cuisante. L'eau lui fit du bien.
Alors qu'il se reposait, Tosh prit des pierres aux arrêtes vives et frappa les noix qui finirent par s'ouvrir très irrégulièrement. Elle tendit une noix à Jack qui s'était assis, non sans une grimace.
Ils purent ainsi se désaltérer et ingérer quelques morceaux de nourriture.
La nuit avait fini par tomber et la lune éclairait délicatement les berges. Ils étaient là, tous les deux, côte à côte, silencieux.

- Nous devrions essayer de dormir un peu, proposa Tosh épuisée.
- Tu as raison, je tenterai de contacter Ianto demain matin, murmura Jack en enfilant sa chemise et en tendant son Tee-shirt à Tosh.
Tiens, tu risques d'avoir froid cette nuit.
- Merci Jack, répondit Tosh qui frissonnait déjà. Le Tee-shirt de Jack portait son odeur, ce qui la troubla légèrement.
Tous deux s'allongèrent côte à côte sur la natte. Après une telle journée, le sommeil vint les cueillir assez rapidement.
Durant la nuit, Jack entendit Tosh claquer des dents. Les nuits étaient plutôt fraîches en comparaison des journées. Il s'approcha doucement de la jeune femme et la prit dans ses bras. Tosh se tourna vers lui et se blottit contre son torse. Son capitaine était là, elle ne risquait donc rien. Sa chaleur et son parfum subtil la pénétrèrent doucement et elle se rendormit, confiante.
Tout en se rendormant, Jack se dit qu'il avait bien fait de rejoindre Tosh lorsque le halo de lumière bleue l'avait enveloppée. Tosh n'aurait jamais pu s'en sortir seule. Sur cette pensée, il resserra son emprise autour de son corps.





Chapitre 4



Ce fut la lumière qui réveilla Tosh. Elle s’aperçut qu’elle était seule sur la couche. Elle se redressa et chercha Jack du regard. Elle le vit nager dans le lac. Après s’être étirée doucement, elle se leva et se rapprocha du bord de l’eau. Elle allait faire signe à Jack, lorsqu’elle vit un tas de vêtements posés à même le sol. Jack qui l’avait vu passa en nageant à proximité. L’eau était tellement translucide que Tosh put apercevoir le corps nu de Jack. Son dos large et musclé, ses reins puissants, ses fesses fermes… Quelle vision de bon matin ! Tosh rougit. Jack s’en aperçut et se dit qu’elle lui rappelait vraiment son gallois préféré. Déjà cette nuit, elle avait dormit comme lui, blottit contre son torse. Il avait senti son souffle doux et léger contre lui. Ianto avait cette même douceur en lui et c’était cela qui le faisait fondre.
C’était plus fort que lui, il lança :
- Tu veux te joindre à moi ? Elle est très bonne tu sais !
Tosh en mourrait d’envie car elle se sentait sale, mais se sentait incapable de se déshabiller devant son capitaine. Jack sourit et s’éloigna.
Elle enleva lentement ses vêtements, mais conserva sa petite culotte de dentelle et son soutien gorge. Puis, elle pénétra dans l’eau jusqu’au cou.
Elle fit quelques brasses. Cela lui fit beaucoup de bien. L’eau était fraîche mais très agréable.
Elle nagea jusqu’à la chute d’eau afin d’en profiter de plus près. Elle ne s’était pas rendu compte de la force de l’eau à cet endroit. L’eau tombant de la paroi rocheuse créait de petits remous. Elle se rendit vite compte qu’elle avait surpassé ses forces et commençait à légèrement paniquer. Jack qui l’avait suivi s’en rendit compte à la vue de ses gestes précipités.
Il la rejoignit rapidement et l’attrapant par un bras, la tira vigoureusement à lui. Tosh se retrouva plaquée contre lui. Elle prit délicieusement conscience de leurs corps l’un contre l’autre. Jack qui entre temps l’avait enlacé par la taille avec un bras et se servait de l’autre pour se déplacer et les rapprocher de la berge, se dit que sa peau était aussi douce que celle de Ianto. C’était fou le nombre de similitudes qu’il y avait entre eux !
Lorsque tous deux purent se tenir debout, de l’eau jusqu’à la poitrine, ils se firent face.
- Merci !murmura Tosh, ses mains toujours posées sur les bras puissants de Jack.
- Je t’en pris ! répondit Jack d’une voix douce sans la quitter des yeux.
La jeune femme baissa les siens, gênée. D’un doigt sous le menton, Jack lui releva le visage et plongea ses yeux bleus dans les siens. Son regard était pénétrant.
- Je comprends maintenant pourquoi tu es sa confidente. Tu lui ressembles tellement ! murmura t’il à quelques centimètre de ses lèvres.
Je finis par me demander même jusqu’où va cette ressemblance !
Tosh ne sentait plus ses jambes. Elle s’accrocha d’autant plus à Jack. Ce-dernier s’approcha délicatement des lèvres de la jeune femme qui fermait déjà les yeux, impuissante à faire quoi que ce soi. Il posa délicatement ses lèvres sur celles de la jeune femme. Tosh ne réagit pas. Les lèvres de Jack étaient si douces ! Jack la sentait si timide qu’il en était bouleversé. Prenant son courage à deux mains, Tosh entrouvrit légèrement les lèvres et Jack en profita pour s’y glisser, avec toute la douceur dont il était capable. Sa langue s’enroula avec délicatesse autour de celle tant espérée. Tosh répondit à son baiser tout en douceur. Tant de douceur le faisait fondre comme à chaque fois avec Ianto. Il approfondit alors son baiser et Tosh se laissa submerger par des vagues de plaisir qui montaient en elle. Elle répondit passionnément à son supérieur. Soudain, elle sentit le corps de son capitaine réagir contre elle et prit peur. Le retour à la réalité fut brutal pour tous les deux. Elle s’écarta de Jack en s’excusant et rejoignit rapidement la berge. Tous deux se rhabillèrent en silence l’air gêné.
En passant près d’elle Jack se sentit coupable.
- Excuse-moi Tosh, je suis désolé, je me suis laissé emporter, lui dit-il tout doucement.
Elle ne répondit rien. Que pouvait-elle bien répondre de toute façon ! Elle avait adoré ce baiser, sentir le corps de Jack contre le sien ! Mais c’était stupide, Jack était avec Ianto et elle ne souhaitait pas jouer les troubles fêtes. Et de toute façon Jack aimait Ianto passionnément.
- Je vais voir si je trouve quelque chose à manger puis j’essaierai de re paramétrer mon bracelet afin de contacter Ianto.





Chapitre 5



Jack revint les bras chargés de fruits oranges ressemblant à des mangues. Il les posa sur la natte à côté de Tosh et s’agenouilla lui aussi. Il mordit dans le fruit.
- C’est bon ! Je pense que l’on ne risque rien car j’ai vu une sorte de singe en manger un tout à l’heure ! Si les mammifères en mangent, c’est qu’ils sont comestibles. Le goût est semblable à celui d’une orange ! Goûte ! lui dit Jack en mordant à nouveau dans le fruit à pleines dents.
- Hum ! Tu as raison, ça fait du bien ! En fait j’avais très faim et très soif et je ne m’en étais pas rendu compte ! Merci !
Jack lui sourit avec douceur. C’était un sourire naturel et non fabriqué comme il avait l’habitude d’en servir à tout va. Tosh comprenait de plus en plus l’amour que nourrissait Ianto pour son supérieur. Lorsqu’il était lui-même, Jack était vraiment charmant, à l’écoute de l’autre, attendrissant. Pour la première fois, elle voyait le véritable visage de Jack. Non pas le capitaine Harkness, mais l’homme tendre et romantique que lui décrivait parfois Ianto entre deux confidences. Il est vrai qu’elle avait devant ses yeux un autre homme. Comble de l’ironie, le vrai Jack était encore plus captivant que celui qu’elle connaissait au hub !
Tout en laissant naviguer ses pensées, elle le regardait pianoter sur les touches de son bracelet.
Il était très concentré. Soudain, il releva les yeux vers elle :
- Tosh, je crois qu’on y est ! C’est le moment ou jamais ! Je vais essayer de contacter la base même si nous en sommes très loin !
«  Ianto ! Ianto ! Est-ce que tu me reçois ! Ianto ! Est-ce que quelqu’un m’entend ! »
Seuls quelques crachements parasites lui répondirent. Jack réitéra son appel, mais il obtint la même réponse. Son visage était soucieux. Tosh commença à s’inquiéter. Elle se leva et vint s’assoire contre Jack qui passa un bras autour de ses épaules.
- Mon dieu ! Jack ! Si nous restons coincés ici, je ne saurais pas vivre dans un tel endroit aussi beau soit-il ! lui dit-elle tout contre son épaule.
- Ne t’inquiète pas, il leur faut probablement un certain temps pour identifier le message !
- Alors pourquoi tu es inquiet, toi ! murmura t-elle en le regardant droit dans les yeux.
Pour toute réponse Jack la prit dans ses bras.
- En fait, ce qui m’inquiète le plus, Tosh, c’est que pour une planète sous surveillance nous n’ayons encore eu aucun contact. A croire que plus personne ne surveille ce lieu !

Jack se trompait.


§§§§§§§§§§§§



A quelques milliers de kilomètres de là, dans un navire intersidéral, une étrange forme de vie constituée d’énergie pure : la protolumière, les observait depuis leur arrivée.
L’aliène qui ne quittait pas ses écrans de contrôle, semblait satisfait de la tournure des évènements.






Chapitre 6



Jack entendit soudain son bracelet biper. Il appuya immédiatement sur une touche et entendit la voix de Ianto .
- Jack! Jack! Est-ce que tu m'entends? Jack! Réponds-moi!
- Ianto! Je te reçois mais avec beaucoup de parasites!
- Tu vas bien? Et Tosh? Où êtes-vous?
- Nous allons bien. Il semblerait que nous ayons traversé l'espace à travers une véritable boule d'énergie. Mon bracelet indique que nous nous trouvons sur la planète Bionosphère, une planète primaire.
- Bionosphère! Je n'en ai jamais entendu parler!
- C'est normal Ianto, il s'agit d'une petite planète hors de votre système solaire. Elle se situe dans la galaxie de la grande nébuleuse, très loin de vous.
- Comment vas-tu faire pour rentrer?
- Disons que grâce à notre contact, tu vas maintenant pouvoir m'aider! Tu vas commencer par paramétrer différemment le système des communications de la base et tu vas ainsi pouvoir …. bzzz... bzzz
La communication venait d'être interrompue. Seuls les parasites persistaient.
- Ne t'inquiète pas, Tosh, nous ressayerons plus tard! Un premier contact, c'est toujours ça!



§§§§§§§§§


Dans le hub, c'était l'effervescence! Ianto faisait tout ce qu'il pouvait pour rétablir la communication. Gwen et Owen, s'étaient précipités sur l'ordinateur d'à côté afin de localiser la fameuse galaxie, ainsi que la planète, à partir des cartes interstellaires installées par Tosh et fournies par Jack à l'occasion des différentes rencontres aliènes.
Ianto pestait. Il était dans l'impasse. Il avait reproduit trois fois la même manœuvre que précédemment, mais il n'avait pu réobtenir aucun contact. A croire que quelque chose empêchait la transmission.
Gwen et Owen, quant à eux avaient réussi à localiser la planète en question, mais pour des terriens, le voyage semblait impensable. Malgré la carte intersidérale, ils avaient des difficultés à se repérer par rapport à la Terre.
Après cette phase d'excitation, le moral des trois amis était à nouveau en baisse.
- Bon, au moins nous savons qu'ils sont ensembles et qu'ils vont bien! lança Owen sans trop y croire.



§§§§§§§§



Sur la planète, c'était aussi la déception. Au bout de quelques minutes, le silence fut rompu par Tosh.
- Jack, cela n'a aucun rapport, mais tu sais lorsque je me trouvais près de la cascade, j'ai remarqué, sans y faire attention, qu'il y avait un vide derrière. Ce n'est peut-être qu'une anfractuosité, mais je suis curieuse de savoir! Je pourrais aller voir, sans passer par le lac bien sûr!
- C'est une idée! De toute façon, nous n'avons rien de mieux à faire! Je viens avec toi!
Dans le navire, l'être de pure énergie se réjouissait : « Oui, approchez! N'ayez pas peur! »
Jack et Tosh entreprirent de faire le tour du lac. Le projet se révéla ambitieux car la végétation était encore plus dense. Il leur fallait par moment entrer dans l'eau le long de la berge pour pouvoir passer. Jack ne lâchait pas la main de Tosh. Elle eut rapidement l'air épuisé. Il la trouvait courageuse, car elle ne se plaignait jamais. Finalement, ils arrivèrent à la hauteur de la cascade.
- Tu sais Jack, j'espère qu'il y a quelque chose derrière, car je ne me sens pas capable de retourner de suite où nous étions!
- Viens! Approchons-nous! lui dit-il d'un grand sourire charmeur destiné à lui redonner du courage.
Il se faufila le premier derrière les trombes d'eau, tout en se tenant aux rochers afin de ne pas se faire entraîner par quelques violentes giclées. Une fois de l'autre côté, il tendit la main à Tosh qui la saisit avec force. Jack la tira vers lui et la récupéra de l'autre côté.
Tous deux se retournèrent dans un même élan et constatèrent avec stupéfaction la beauté du lieu dans lequel ils se trouvaient.





Chapitre 7


Une immense caverne se dévoilait devant leurs yeux. Un grand lac se trouvait aussi de ce côté de la cascade. Ils s'approchèrent de l'eau et constatèrent que de la vapeur s'en échappait. Jack approcha sa main de la surface avec précaution afin d'évaluer le degré de température de l'eau. La vapeur étant loin d'être brûlante, il finit par plonger la main.
- Whaou! La température idéale! Bonjour la baignoire! s'exclama Jack.
Tosh, surprise fit de même.
- Un lac chauffé par la roche magmatique profonde! déduisit Tosh.
Alors qu'ils se redressaient, ils réalisèrent que la seule ouverture visible était celle par laquelle ils s'étaient faufilés et qui était en partie masquée par le rideau d'eau.
Pourtant, l'intérieur de la caverne était suffisamment clair. En fait, elle était baignée par une lumière douce et verte. Ce lieu était vraiment aussi beau qu'à l'extérieur! Quelle planète paradisiaque!
- Regarde les parois Jack! On dirait qu'elles sont recouvertes d'une substance fluorescente!
- Il semblerait que ce soit des algues microscopiques! On dirait qu'avec le temps, elles ont colonisé presque toutes les parois de la caverne, répondit Jack en jetant un regard circulaire.
Tosh qui avait repris son exploration vers le fond de la caverne, appela soudain Jack. Au son de sa voix, ce-dernier comprit que quelque chose n'allait pas.
Il rejoignit la jeune femme qui se contenta de montrer du doigt ce qu'elle avait trouvé.
Ebahi, Jack découvrit un renfoncement dans la parois, de la taille d'une toute petite pièce. Dans ce renfoncement, se trouvait à même le sol, une grande couche faite d'amoncellement de mousses et de lichens recouverts par de nombreuses peaux de bêtes.
Ils se regardèrent soudain l'un l'autre.
- Je croyais que tu m'avais dit que cette planète n'était pas habitée! dit Tosh soudain inquiète.
- Elle ne devrait pas l'être! Viens, il y a quelque chose d'étrange! Je préfère ne pas m'attarder ici!
Il prit encore une fois Tosh par la main et se dirigea rapidement vers la sortie. Plus il réfléchissait, plus il accélérait le pas. Tosh courrait presque pour pouvoir le suivre.
Soudain, à deux mètres du passage, un halo de lumière bleutée l'obstrua.
Jack et Tosh s'arrêtèrent net dans leur élan. Toute fuite s'avérait maintenant impossible, car ils réalisèrent que s'était bien de fuite dont il s'agissait.





Chapitre 8



- Jack! Qu'est ce que c'est? Que se passe t'il? S'écria Tosh. Nous sommes prisonniers!
- Où êtes-vous? Qui êtes-vous? Hurla Jack.
Mais personne ne répondit. Il régnait un silence absolu sur la caverne.
- Allez! Un peu de courage! Montrez-vous! Continua t'il.
Finalement, après quelques minutes, une voix sortit de nul part se fit entendre. Elle était neutre et atone.
- Capitaine Jack Harkness, mademoiselle Toshiko Sato, bienvenue sur Bionosphère.
- Qui êtes-vous? Répéta le capitaine.
- Je suis Borl.
- D'où venez-vous ? Dit Jack d'un ton ferme.
- Je viens de la planète Gorgota. J'ai voyagé 1.2 milliers d'années afin de rejoindre cette planète. Bien que mon peuple soit très évolué, nous ne savons pas voyager sur une telle distance sans utiliser une machine primitive.
- Vous avez donc utilisé un navire. Cette planète est sous une surveillance continuelle. Comment se fait-il que nous n'ayons pas encore été contactés? Demanda Jack, tout en se doutant déjà de la réponse.
- Je brouille les données émises par la planète, dit froidement la voix.
- Pourquoi?
- Parce que c'est nécessaire.
- Pourquoi? Continua Jack.
- Pour l'ensemencement.
- Quel ensemencement?
- Celui de Bionosphère.
Jack se tut, il commençait à comprendre. Il se tourna vers Tosh. A son regard, il comprit qu'elle n'avait pas encore réalisé l'enjeu en cour.
- Borl! Qu'entendez-vous par ensemencement!
- Mettre en place les premiers jalons d'une forme de vie non animale.
- Pourquoi ne pas laisser cette planète se développer d'elle-même?
- Je suis un scientifique capitaine, et j'ai été choisi par mon peuple pour surveiller l'évolution de cette planète après l'ensemencement. Comprenez que nous sommes un peuple de voyageurs. A travers nos multiples voyages nous avons pu observer l'instinct destructeur de la plupart des formes de vie intelligentes. Cette planète représente l'espoir de voir se développer, sous notre contrôle, des formes de vie non agressives.
Vous êtes les élus.
- Pardon! Lança Tosh. Les élus pour quoi!
- Vous avez été choisis pour vos qualités physiques et intellectuelles. Les enfants que vous allez engendrer conserveront ces qualités. Et nous serons les garant d'une société stable, développant l'intellect comme une priorité.
- Vous plaisantez ! Hurla Tosh. Vous voulez que je fasse des enfants avec le capitaine Harkness afin de créer une vie humaine sur cette planète!
- Exacte!
- Jamais !
- Pourquoi ? Le capitaine possède pourtant toutes les qualités requises en tant que mâle de votre espèce.
- Le capitaine Harkness n'est pas de la Terre, contrairement à moi.
Dans la panique, Tosh avait pris la discussion en main.
La situation était inquiétante, pourtant Jack sourit en voyant Tosh utiliser tous les arguments possibles pour éviter d'avoir à concevoir des enfants avec lui.
- N'étant pas de la même espèce, nous ne sommes de toute façon pas compatibles, poursuivait Tosh.
A ces mots, Jack leva un sourcil. La veille, dans le lac, il avait trouvé Tosh tout à fait compatible lui! Son corps aussi d'ailleurs!
- Je suis un scientifique, je vous l'ai dit. J'ai effectué une étude approfondie sur de très nombreuses formes de vie intelligentes, puis finalement sur chacun de vous deux. Vous êtes parfaitement compatibles pour engendrer la vie sur cette planète.
- Si vous avez réalisé une étude sur notre peuple, vous devriez savoir que pour nous, la relation physique seule n'est pas suffisante pour avoir des enfants. Nous avons besoin d'éprouver des sentiments.
- Nous sommes constitués d'énergie pure et ne nous reproduisons pas dans le sens ou vous l'entendez. Nous n'avons donc pas réussi à définir les « sentiments » que vous évoquez. Nous avons néanmoins constaté, que pour votre peuple, l'attirance était un élément important lors de la conception. C'est pourquoi le Capitaine Harkness a été choisi.
Jack leva à nouveau un sourcil surpris mais ne pipa mot lorsqu'il vit le regard noir que lui lança la jeune femme.
«  Hé! Il n'y était pour rien lui, s'il était aussi sexy! » Pensa t'il toujours aussi modeste.
- Toshiko Sato vous correspondez à l'archétype féminin parfait aux yeux de votre espèce. Vous ferez une excellente mère. De plus, vos descendants hériteront de cette intelligence qui vous fait honneur.
- Que comptez-vous faire de nous ? L'interrompit Jack.
- Pour l'instant rien! Absolument rien Capitaine! Nous allons laisser faire la nature comme vous le proposiez si bien vous-même!
- Alors retirez le champs de force de l'entrée.
L'entité ne répondit pas à cette requête. Seul le silence lui fit écho.
- Borl ! Répondez ! Retirez le champs de force ! Répéta t'il.
Face au silence, Tosh fondit en larmes. Jack s'approcha doucement et la prit dans ses bras.
- Nous allons trouver une solution, allons nous assoire un peu. J'ai besoin de réfléchir, lui dit-il en l'entraînant vers la couche recouverte de peaux de bêtes.
Tosh se laissa faire. Elle était encore sous le choc de ce qu'elle venait d'apprendre.





Chapitre 9



- Jack, je n'en peux plus ! Dit-elle d'un air perdu. Je veux rentrer !
- Viens là, calme-toi! Répondit Jack en l'enveloppant de ses bras. On ne peut pas nous obliger à faire quoi que ce soit!
- Mais si nous lui résistons, combien de temps nous gardera t'il enfermé ? Murmura Tosh, les larmes aux yeux.
- Chuuute! Viens là! Répondit doucement Jack pour la calmer, et il la bascula délicatement sur la couche. Il s'allongea contre elle et remonta sur eux deux fourrures. Tosh se laissa faire. Elle avait besoin de quelqu'un sur qui s'appuyer. Quelqu'un de rassurant. Elle réalisa que l'entité ne s'était pas trompée sur le choix du capitaine. Elle n'y était pas insensible. Mais de là à franchir le pas, il ne fallait quand même pas exagérer.
Une fois allongés, ils réalisèrent qu'ils étaient vraiment épuisés et s'endormirent au chaud l'un contre l'autre.
Durant la nuit, Tosh fit un rêve troublant. Jack la caressait sensuellement, et l'embrassait passionnément. Elle faisait courir ses mains sur sa peau : son torse tout d'abord, puis son dos, ses hanches et pour terminer sur ses fesses. Puis Jack se glissait entre ses jambes et elle pouvait sentir sa virilité tout contre elle. Lorsque Jack s'apprêta à la faire sienne, elle se réveilla en sursaut.
Jack dormait paisiblement en la tenant dans ses bras. La jeune femme observa son capitaine dans son sommeil. Il se dégageait de toute sa personne, une douceur, une chaleur qui réveillait sa sensualité depuis trop longtemps enfouie au plus profond de son corps et de son âme. Elle ferma un instant les yeux et respira son odeur si masculine, puis elle finit par se rendormir.
Au petit matin, Jack était encore sur un petit nuage. Il avait rêvé de son amour. Il se sentait bien et le serrait dans ses bras. Comme chaque matin, dans un demi-sommeil, il l'embrassa dans le cou et se serra d'avantage contre lui pour lui faire ressentir son désir pressant. Etrangement, il ne reconnaissait pas le parfum de son amant et encore moins ses courbes. Il se décida à ouvrir un oeil. Soudain, tout lui revint en mémoire : la lumière bleutée, la planète, l'alien, Tosh.
Tosh avait ses yeux plongés dans les siens.
- Pardon ! Murmura Jack en écartant son bassin du corps de la jeune femme.
- Ce n'est rien ! Répondit t'elle, la voix tout aussi basse que son regard.
Il se baissa légèrement pour déposer un baiser sur ses lèvres.
- Bonjour ! ... J'ai très bien dormi.
- Moi aussi. Et elle lui rendit par la même son baiser.
Ils se regardaient. Aucun des deux ne semblait avoir envie de quitter la chaleur du lieu, ni la douceur de l'instant.
Ils restèrent ainsi de longues minutes, à profiter du moment, les yeux clos.
Ce fut une forte augmentation de l'intensité lumineuse de la caverne qui les tira de la chaleur de leur couche.
En s'approchant du lac souterrain, ils aperçurent une coupe remplie de fruits, deux pichets renfermant un liquide ambré, ainsi que des morceaux de viande rôtie.
Borl avait vraiment pensé à tout.
Les plats étaient posés sur une roche assez plate. Ils s'assirent de part et d'autre des plats. La viande était cuite à point et les fruits juteux délicieusement sucrés. Ils n'avaient pas mangé depuis la veille et la pitance avait été légère. Jack dévora à belles dents. Au bout de trente minutes, ils étaient repus. Ils décidèrent de prendre enfin le temps d'explorer la caverne en détails.
Le lac était plutôt en position centrale. Tout autour se trouvaient quelques grosses roches volcaniques rosées, érodées. Dans le fond, il cherchèrent un éventuel passage. Mais ils ne trouvèrent que quelques renfoncements rocheux. Ils décidèrent d'un commun accord que deux des plus éloignés leur serviraient pour leurs besoins intimes.
Ils revinrent finalement au bord du lac. Tosh retira ses chaussures et releva le bas de son pantalon, puis elle plongea ses pieds dans l'eau chaude avec un murmure de contentement.
Jack s'accroupit à côté d'elle.
- Jack qu'allons-nous faire ? Murmura t'elle sans même relever les yeux.
- Je suis désolée, mais je n'en sais rien. Tout ce que je peux faire, c'est essayer à nouveau de contacter la base, mais dans la caverne cela va être délicat. L'épaisseur de la roche ne va pas nous faciliter la tâche!
- Peut-être qu'en se rapprochant de l'entrée, il sera plus facile d'émettre!
- Tu as raison Tosh, mais il faut espérer que le champ énergétique n'altère pas l'émission.
Tout en parlant, Jack pianotait à nouveau sur son bracelet.
- Jack, tu penses qu'il nous surveille ?
- Je ne pense pas que ce soit dans le sens où nous l'entendons. Il doit utiliser des capteurs se trouvant sur son navire. Il a dit être un scientifique, il doit être bien équipé. De plus, il a dû très probablement se rapprocher de l'orbite de la planète afin de pouvoir effectuer des relevés assez précis maintenant.
- Il n'y aurait pas de caméras ?
- Je ne vois pas comment il aurait pu les placer! N'oublie pas qu'il est constitué uniquement d'énergie!
Soudain, Jack se leva et alla se placer devant le champ de force tout près de la cascade.
- Ici le capitaine Jack Harkness, est ce que quelqu'un me reçoit ? Il s'agit d'un appel à l'aide, répondez ?
- ...
- Quel que soit celui qui m'entend, répondez !
- ...
Tosh n'avait pas bougé. Tout semblait joué.
Pourtant :
- Allô ! Allô ! Jack ! ... C'est moi ! ...
- Ianto! Je suis désolée, nous n'avons que très peu de temps, notre transmission est probablement écoutée. Nous avons été enlevés par une entité alien qui nous garde prisonniers sur cette planète ! Notre appel risque d'être rapidement interrompu. Contacte le Docteur. Tu m'entends ? Contacte le Docteur !
- Dis-moi comment !
- Ses coordonnées informatiques sont dans le dossier confidentiel me concernant qui se trouve comme tu le sais dans mon ordinateur ! Tu sais où trouver le code d'entrée !
C'est notre seule chance Ianto!
- Jack! La transmission faiblit ! ... Comment allez-vous?
- Pour l'instant ça va !
- Prends soin de Tosh ! Je sais que cela doit être très difficile pour elle.
- Ne t'inquiète pas, je m'en occupe.
- Jack !... Jack !...
- Ianto!... Il essaie de brouiller la transmission! ... Ianto! ...
- Jack ! ... Je t'aime ! ...
- ....
La communication fut interrompue. Tosh qui s'était précipitée pieds-nus, lorsqu'elle avait entendu la voix de Ianto, était maintenant en larmes dans les bras de son capitaine. Elle était consciente, tout comme Jack, que maintenant ils ne pourraient probablement plus communiquer. Borl qui avait dû capter l'échange, ne laisserait plus rien passer.
- Allez viens, lui dit Jack avec douceur. Et il la ramena vers la couche où il l'allongea et attendit que le flot de larmes se tarisse.
Mais alors, qu'ils se trouvaient l'un contre l'autre, un nouveau champs de force vint bloquer la sortie de la pièce.
Jack se leva d'un bond. La fureur se lisait sur son visage.
- Borl ! Hurla t'il. Borl ! Pourquoi nous enfermer ?
- Vous n'avez pas respecté notre accord.
- Il n'a jamais été question d'accord. Aucun accord n'est possible en étant réduit à l'état de prisonnier !
- Vous avez contacté votre base. Maintenant le temps presse. Je souhaitais vous laisser libre de choisir le moment, mais ce n'est plus possible. Un capteur de température est dirigé sur vos coordonnées, Capitaine. Vous devez concevoir la vie avec mademoiselle Toshiko Sato. Maintenant.
Tant que vous ne serez pas passé à l'acte vous resterez ici et les champs de force resteront en place. Réfléchissez Capitaine. Vous n'avez pas le choix. Une fois que les capteurs thermiques se seront déclenchés les champs de force seront relevés et vous serez libres d'aller et venir sur la planète. Maintenant, si vous voulez m'excuser, j'ai du travail qui m'attend.
- Borl ! ... Borl ! ...hurla à nouveau Jack.
- S'il te plait, ne crie pas, ne crie pas ! La voix de Tosh était si faible à travers ses larmes que Jack fut soudain très inquiet pour la jeune femme.
Il retourna s'allonger près d'elle et la serra fortement contre lui tout en lui murmurant des mots doux à l'oreille.
- Je suis là, Tosh, calme-toi, là, doucement, calme-toi... Tout en lui parlant, il lui caressait les cheveux d'une main et déposait de légers baisers sur ses paupières, sur son front et sur ses joues.
Petit à petit, Tosh se détendit.





Chapitre 10 : Classé PG13 donc interdit au moins de 13 ans, merci.



- Jack, comment va t-on sortir d'ici ? Les mots sortirent de la bouche de Tosh en un léger souffle dans le cou de Jack.
- Il faudrait arriver à tromper les capteurs, murmura Jack à l'oreille de la jeune femme au cas où ils seraient écoutés.
- Comment ?
- Je suis désolée, je ne vois qu'une solution, dit-il tout doucement en plantant son regard dans le sien.
- ...
- On pourrait juste s'embrasser et se câliner un peu de manière à faire augmenter légèrement notre température corporelle. Cela déclencherait les capteurs sans pour autant que nous allions plus loin !
Qu'en penses-tu ?
- Tu penses vraiment que cela sera suffisant ?
Tous deux parlaient à voix très basse et leurs visages se touchaient presque.
- Nous pouvons toujours essayer et nous verrons bien !
Tosh le fixait de ses yeux innocents ne sachant plus quoi dire, ni quoi faire. Au bout de quelques secondes, alors que le regard de Jack plongeait toujours dans le sien, la jeune femme murmura :
- Dans ce domaine, je ne pense pas que ce soit moi qui aie le plus d'expérience !

Un léger sourire se dessina sur le visage du capitaine et ce-dernier se pencha délicatement vers les lèvres offertes de Tosh. Il posa ses lèvres sur les siennes avec une grande douceur. Elles étaient si douces. Lorsque Jack demanda le passage, Tosh le laissa faire. Jack explora la bouche de sa partenaire avec une telle sensualité que Tosh sentit un feu envahir tout son corps. Sans s'en rendre compte, elle passa ses mains autour du cou de son capitaine, se rapprochant d'avantage de lui. Ses doigts agrippèrent les courtes mèches brunes. Elle entendit le souffle de Jack s'accélérer. Elle s'enflamma alors de plus belle et se cambra contre lui.
- Jack gémit. Jamais elle n'avait imaginé son capitaine dans cette situation. Lui, qui maîtrisait toujours tout, se retrouvait maintenant tout contre elle, et se laissait aller langoureusement. Il se redressa légèrement et ôta sa chemise. Il lui enleva ensuite son chemisier, et Tosh se retrouva en soutien gorge de dentelle devant lui. Tosh nota que son regard était plus intense, même la couleur de ses yeux avait légèrement changé. Son regard était celui d'un prédateur. Il se plaça au-dessus d'elle et se fit une place entre ses jambes. Il se pencha à nouveau vers elle et embrassa sa gorge, puis ses lèvres glissèrent jusqu'à la naissance de ses seins. D'une main, il dégrafa le morceau de tissu devenu inutile. Tosh ne pouvait s'empêcher de laisser échapper des gémissements de plaisir, ce qui excita d'avantage son supérieur qui se mit à tanguer doucement contre ses hanches.

Leurs corps s'embrasaient. Ils savaient tous les deux que leur plan avait fonctionné. Mais ils étaient aussi conscients qu'ils avaient atteint le point de non-retour et s'étaient fait prendre à leur propre piège. Aucun des deux n'avait envie de s'arrêter. Chacun voulait l'autre. Jack s'immobilisa un instant et questionna la jeune femme du regard. D'un clignement de paupières, elle lui donna son accord. Alors il l'embrassa passionnément et son corps musclé se mit à tanguer de plus en plus voluptueusement contre celui si souple de Tosh.

Jack fit glisser ses mains chaudes sur son corps et finit de lui ôter ses vêtements. Une fois nue devant lui, elle rougit. Voyant sa réaction, Jack la couvrit de son corps, puis il se souleva, une main sur la boucle de sa ceinture de pantalon. Tosh l'aida à retirer ses derniers vêtements, mais n'osa pas regarder cette partie de son corps. Cette réserve, stimula le capitaine. Il attrapa les jambes de la jeune femme et les plaça autour de sa taille. Avec une douceur infinie, il la fit sienne. Ensemble, ils voguèrent sur un océan de passion jusqu'à ce qu’ils hurlent leur plaisir. Longtemps après, Jack tenait toujours la jeune femme, tremblante, dans ses bras.

Le visage de la jeune femme reposait sur la poitrine en sueur de Jack. Une main posée sur sa taille ferme, musclée, aux abdominaux bien dessinés, l'autre posée sur son torse. Timidement, elle déposa un léger baiser sur sa peau afin de marquer cet instant dans sa mémoire. Elle savait ne jamais pouvoir oublier ce parfum enivrant. Jack lui caressa les cheveux et resserra son étreinte. Il était en train de réaliser ce qu'ils venaient de faire. Cela faisait si longtemps qu'il n'avait pas fait l'amour à une femme. En même temps, il réalisa à quel point Ianto lui manquait. Devraient-ils en parler au jeune homme …
Las de ses réflexions, il finit par s'endormir, rapidement rejoint par Tosh.

A leur réveil, le champ de force avait disparu et des victuailles se trouvaient à nouveau sur la roche plate.

- Tu as faim ? Demanda Jack.
- Oui très, lui avoua Tosh toujours sans oser le regarder.
Jack s'approcha et lui prit le menton entre ses doigts.
- Tu regrettes ? Murmura-t-il.
- Non.
- Alors regarde-moi Tosh ... s'il te plait.

La jeune femme plongea son regard dans le sien, mais rougit de plus belle. Jack se pencha alors et déposa un doux baiser sur ses lèvres.

- En tout cas moi j'ai beaucoup aimé ! Merci ! Lui susurra-t-il à l'oreille.
Allons manger quelque chose ! Dit-il en attrapant son pantalon.

Tosh enfila son chemisier qui était suffisamment long et le rejoignit.
Ils mangèrent de bon appétit et se désaltérèrent. Alors qu'il avait terminé, le capitaine lança un sourire coquin à sa compagne.

- Une bonne douche serait de mise ! Que penserais-tu d'un petit plongeon ?

Tosh éclata d'un rire cristallin. Elle commençait à connaître son capitaine. Ianto lui parlait tellement souvent de lui ! En pensant à son ami, son sourire se figea. Qu'avait-elle fait ?
Voyant son changement d'attitude soudain, Jack s'approcha et la prit par la main. Il l'attira à lui et posa ses mains brûlantes de chaque côté de sa taille.

- Ce sera notre secret à tous les deux et nous l'emporterons dans la tombe.

Jack la souleva par la taille et elle dut prendre appuis sur ses solides épaules. Elle sentait à nouveau des frissons parcourir tout son corps.
Jack s'approcha du bord du lac souterrain et tout en la laissant glisser contre lui, il retint son chemisier entre ses doigts. Il fit glisser rapidement son pantalon et reprit Tosh contre lui.
Tosh ne pouvait plus rien ignorer du désir de son capitaine. Sans la lâcher, il l'entraîna dans l'eau chaude.

Les bords étaient peu profonds. Il s'y calla et installa Tosh à califourchon sur lui. Il passa ensuite ses bras puissants autour de sa taille si fine afin de la rapprocher de lui et tout en embrassant sa poitrine, il la fit sienne une nouvelle fois. Les mouvements de Jack et l'eau chaude contre sa peau menèrent la jeune femme sur des sommets de plaisir encore jamais atteint.

Plus tard, ils sortirent de l'eau et se rhabillèrent. Les champs de force ayant été retirés par Borl, ils décidèrent d'un commun accord de tenter de contacter à nouveau la base.
Mais Borl, méfiant, avait cette fois-ci fait ce qu'il fallait pour empêcher tout signal. Alors ils franchirent la cascade et allèrent profiter du soleil qu'il n'avait pas vu depuis deux longues journées.

Une fois assis non loin de la cascade, Jack s'empressa de poser à Tosh la question embarrassante qu'il avait sur les lèvres depuis une bonne heure.
- Tu crois que tu peux être enceinte ? Lui demanda-t-il en plongeant ses yeux azurs dans les siens.
- Je ne pense pas. Ce n'était pas le bon moment, répondit la jeune femme en prenant son temps.
- Si je n'avais pas été avec Ianto, je crois que cela ne m'aurait pas déplu.
- Je sais maintenant pourquoi Ianto t'aime aussi passionnément, mais je ne lui dirais jamais.
- Ne t'inquiète pas Tosh, ce qui s'est passé restera entre toi et moi, lui dit-il en prenant sa main dans la sienne avec un petit sourire.

Tosh savait que plus jamais leur relation ne serait pareille.





Chapitre 11



Ils étaient là, immobiles, à contempler le paysage qui s'étalait sous leurs yeux, lorsqu'un vent fort et soudain les enveloppa. Le temps qu'ils réalisent, une cabine bleue apparut à une cinquantaine de mètres. Le docteur était parvenu jusqu'à eux. Ianto avait réussi. Il avait contacté le Docteur qui n'avait pas hésité à leur porter secours. Ce-dernier apparut sur le seuil de la cabine, le sourcil levé.
- Hé bien, Jack, je vois que tu sais toujours t'entourer des plus belles choses! Dit-il en jetant un sourire malicieux à Tosh. Cette nature est débordante de vie!
- Docteur! Quel plaisir! Répondit Jack sans relever le sous-entendu. Tosh, je te présente le Docteur!
- Enchanté, mademoiselle ! Mademoiselle ...
- Toshiko, Toshiko Sato! Répondit la jeune femme en souriant.
- Charmante! Souligna le docteur.
Alors Jack! Besoin d'un petit coup de main ? Demanda t'il sans cesser de sourire à Tosh.
Tosh se dit que les amis de Jack étaient vraiment tous pareils! De vrais séducteurs!
Soudain, elle réalisa qu'elle n'était pas très présentable avec son long chemisier ne cachant que partiellement sa nudité. Et elle rougit.
C'est le moment que choisit Jack pour se tourner vers elle. Il se dit que s'il le pouvait, il mettrait bien Ianto et Tosh dans son lit en même temps. Mais il revint rapidement à la réalité sachant que le 21 ème siècle n'était vraiment pas prêt à accepter les ménages à trois.
- Comment êtes-vous arrivés jusqu'ici ? Demanda le Capitaine à son mentor.
- Monsieur Jones m'a contacté, non sans difficultés, et m'a fait parvenir vos coordonnées. J'ai ensuite programmé un bond PRL afin de me placer en orbite autour de Bionosphère et quel ne fut pas ma surprise de trouver sur mon chemin un navire Gorgote. J'ai immédiatement pris contact avec le service de surveillance qui est venu à la rencontre de son pilote. Par ailleurs, le gouvernement Gorgota sera rappelé à l'ordre et je pense qu'il sera lourdement sanctionné.
Et vous chers amis! Que comptez-vous faire dans ce petit paradis ? Dit-il avec un sourire en coin. Souhaitez-vous rester encore un peu et vous mettre dans la peau d'Adam et Eve ? Je ne sais pas si les pommiers sont légions par ici !
Ou peut-être préférez-vous rentrer, maintenant que ce serpent de Borl a été mis aux arrêts !




FIN

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aviva94
Conquête d'owen
avatar

Nombre de messages : 208
Age : 55
Localisation : Dans les bras de mon Capitaine...
Personnage préféré : Jack et Ianto
Personnage le moins aimé : Gwen
Pairing préféré : Jack/Ianto
Date d'inscription : 13/04/2010

MessageSujet: Re: Genèse   Dim 8 Aoû - 18:58

colère1 C'est pas bien Capitaine de faire des infidélités à Ianto, maintenant va falloir faire gaffe à ce que tu dis, une bévue est si vite arrivée colère2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aviva94.livejournal.com/
 
Genèse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Genèse (II)
» Dune la Genèse
» Tours et donjons, symboles de la féodalité - Cahors - 29 septembre 2010
» Petite Annecdote
» Batailles et Blindés n°40

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Torchwood-Passion :: Fanfics :: Français-
Sauter vers: