forum sur la série torchwood dérivée de la série doctor who
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Loin des yeux... près du coeur... - Torchwood - Jack/Ianto - NC 17

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
aviva94
Conquête d'owen
avatar

Nombre de messages : 208
Age : 55
Localisation : Dans les bras de mon Capitaine...
Personnage préféré : Jack et Ianto
Personnage le moins aimé : Gwen
Pairing préféré : Jack/Ianto
Date d'inscription : 13/04/2010

MessageSujet: Re: Loin des yeux... près du coeur... - Torchwood - Jack/Ianto - NC 17   Mer 23 Juin - 7:28

Chapitre 13
Comme aux plus beaux jours de leur relation, leurs langues se trouvèrent et se cajolèrent, leurs doigts visitèrent la peau offerte, faisant naître des frissons trop longtemps oubliés. La veste de Ianto tomba sur le sol, suivie par la cravate. La chemise fut déboutonnée et passée par-dessus les épaules, découvrant la peau que la bouche de l’immortel alla caresser du bout des lèvres, faisant soupirer le jeune homme.

Ils se laissèrent glisser sur le tapis qui faisait face à la cheminée, puis se regardèrent un instant, le désir se lisant dans leurs yeux. Lorsqu’il se rapprocha du Capitaine, il sentit sa virilité tout contre sa cuisse et sourit. Le baiser reprit de plus belle, plus sensuel, mais aussi plus possessif. Jack serrait le corps du jeune homme avec l’énergie du désespoir, il avait tellement eu peur de le perdre dans ce parc.

L’immortel quitta la bouche pour aller goûter la peau du cou, ses mains se promenant sur le torse de son compagnon qui se cambra sous la caresse, laissant échapper de petits gémissements. Les lèvres s’en allèrent agacer les tétons durcis, faisant naître la chair de poule autour des grains de chair. Puis elles descendirent lentement vers le bas-ventre creusé par le désir, la main glissa de la hanche à la fesse et poursuivit sa route vers la cuisse puis remonta par l’entrejambe. Lorsqu’elle passa près du membre durci, l’effleurant doucement, Ianto gémit, glissant ses doigts dans les cheveux de son amant.

Délicatement, Jack s’empara de la hampe tendue et déposa de légers baisers sur la longueur, recueillant le désir suintant d’un léger coup de langue qui électrisa le Gallois. Un long râle s’échappa de sa bouche et son corps se tendit sous le mouvement de va-et-vient qui venait de débuter, son sexe enserré dans la gaine chaude et humide de la bouche de son partenaire.

– Jack… humm…

Le Capitaine eut un léger sourire en entendant la plainte puis de sa main libre, il écarta la cuisse de son compagnon, allant dessiner le bord de son anneau de chair. Les allées et venues se faisaient tantôt rapides, tantôt plus lentes, s’arrêtant de temps en temps pour laisser la langue caresser la peau tendrement. Jack mouilla ses doigts et les présenta devant l’intimité de son amant, reprenant doucement ses mouvements sur le sexe. Il entra délicatement un doigt, écoutant les soupirs du jeune homme. Un second rejoignit bientôt le premier et commença un léger ciseau, faisant monter le plaisir par vagues successives jusqu’au moment où le Gallois se déversa dans la bouche de l’immortel en criant son prénom.

Après quelques instants, Jack quitta le membre radouci, se léchant les lèvres en souriant pour venir prendre la bouche soupirante, glissant ses mains sur la peau humide de son compagnon.

Les flammes du feu de cheminée dessinaient de fines arabesques dansantes sur les corps enlacés, la chaleur les embrasant un peu plus à chaque caresse.

Quand ils se séparèrent pour reprendre leur souffle, Ianto ouvrit les yeux et les plongea dans ceux de son amant. Il lui frôla tendrement le visage, passant son doigt de sa pommette à sa mâchoire.

– Ça m’a manqué, fit-il dans un murmure.

Jack s’écarta un peu, son regard brillait et une larme perla, vite essuyé par le pouce du jeune homme.

– Je te demande pardon, répondit-il doucement.
– Pour quelle raison ?
– Pour t’avoir laissé ainsi, je ne sais pas ce qu’il m’a pris, j’avais l’impression de vivre la vie d’un autre, mais quand je t’ai vu dans le parc, j’ai bien cru que j’allais te perdre et je me suis dit qu’il fallait que je surmonte tout ça.
– Je t’avais dit que tu avais juste besoin de temps, ce que tu as subi n’est pas évident, à ta place, je pense que j’aurais réagi de la même manière. Mais tout est oublié maintenant, n’est-ce pas ?
– Oui, répondit le Capitaine en reprenant ses caresses.

Ianto se redressa et le bascula sur le tapis, se couchant sur lui, les jambes de chaque côté de ses cuisses pour l’emprisonner. Leurs sexes se touchèrent les électrisant sous le contact et le Gallois ondula légèrement du bassin pour accentuer la sensation ressentie. Il déposa des baisers papillons sur le torse de l’immortel, se délectant des soupirs qu’il laissait échapper. Il picora ses lèvres, son nez, son front pour venir se perdre dans l’azur de ses yeux qui avaient pris la teinte d’une nuit profonde.

Jack passa sa main derrière sa nuque et l’attira pour l’embrasser, glissant l’autre dans ses reins pour le plaquer contre lui. Puis Ianto se releva et saisit le membre de son partenaire, appliquant de légers va-et-vient jusqu’à le faire suinter de désir qu’il étala doucement sur le gland, fixant toujours le visage aimé. Il se souleva et le présenta à l’orée de son intimité, descendant lentement pour s’empaler sur le sexe tendu.

Il rejeta la tête en arrière, un râle rauque grondant dans sa gorge. Les doigts du Capitaine agrippèrent ses hanches, accompagnant le mouvement de va-et-vient. Les mains posées à plat sur le torse de l’immortel, le Gallois accéléra la cadence, sentant monter le plaisir au creux de ses reins, puis au bord de la jouissance, il s’arrêta brusquement, voulant faire durer le plaisir et se pencha pour embrasser son amant. Celui-ci reprit ses allées et venues dans le corps qui l’enserrait, incitant son compagnon à en faire de même, allant frapper régulièrement sa prostate, le faisant gémir sous les coups de boutoir. Ianto se redressa et recommença à bouger, calquant sa cadence sur celle de son partenaire.

Jack était sur le point de jouir, il saisit la virilité de son compagnon, lui appliquant des va-et-vient de plus en plus rapide à mesure de l’extase approchait. Il sentit le jeune homme se tendre sous l’éminence de la libération, un cri résonna dans la pièce quand il se répandit dans sa main. Le Capitaine le suivit, se déversant au tréfonds du corps qui l’enserrait, crispant ses doigts sur la hanche qu’il tenait toujours.

Ianto se pencha et posa un baiser sur ses lèvres, passant sa main sur sa joue, le gardant toujours prisonnier. Il voulait que cet instant dure éternellement. Il fixa le regard azur qui le détaillait.

– Dwi’n dy garu di, Jack, yr wyf yn caru ti gymaint, fit-il doucement.
– Ce qui veut dire ? interrogea le Capitaine, une lueur amusée dans le regard.

Le Gallois ne répondit rien et sourit puis il se retira doucement et se coucha près de son amant, passant sa main sur son ventre, respirant l’odeur de sa peau.

– Ianto, qu’y a-t-il ? s’inquiéta Jack en le serrant dans ses bras.
– Rien, je suis bien, c’est tout.
– Tu es sûr ? Tu m’as l’air bien triste tout d’un coup !
– Non, tout va bien, je suis heureux de t’avoir enfin retrouvé. J’ai eu si peur que tu ne veuilles plus de moi, de nous, finit-il dans un murmure.

Le Capitaine se redressa et le dévisagea. Il lisait de la tristesse dans les yeux de son compagnon et sut à quel point il avait souffert.

– Pourquoi voudrais-tu que je change d’avis, j’ai toujours envie de partager ta vie. Peu importe ce que l’avenir nous réservera, je te l’ai déjà dit, je voudrais m’endormir près de toi et me réveiller dans tes bras, rien n’a changé ! Je t’aime Ianto Jones et rien ni personne ne changera cela.

Ils restèrent un moment silencieux, regardant les dernières flammes dans la cheminée. Puis ils se levèrent, prirent une douche avant d’aller se glisser dans le lit et de s’endormir, lovés l’un contre l’autre.

Au matin, le Gallois se réveilla et regarda son amant dormir paisiblement, puis n’y tenant plus, il fit glisser ses doigts sur sa peau, le faisant frissonner et gémir dans son sommeil. Il posa ses lèvres, l’embrassant par petites touches, le sentant se tendre doucement, puis une main se glissa dans ses cheveux, lui faisant comprendre que son partenaire était réveillé.

– Humm, Ianto… commença le Capitaine avant que la bouche du jeune homme vienne se poser sur la sienne.

Sa langue quémanda le passage et les lèvres s’ouvrirent, sa consœur venant à sa rencontre, puis elles entamèrent leur ballet sensuel, se caressant, bataillant délicatement. Le désir montait lentement dans les corps qui se pressaient, les mains agrippaient la peau. Jack bascula le Gallois sur le dos et picora son cou, le faisant gémir sous les assauts. Ses mains s’emparèrent du sexe désireux et le caressèrent doucement, l’empoignant pour mieux le relâcher. Ianto se cambra quand la bouche humide et chaude vint glisser sur son membre et entama un lent va-et-vient.

Le Capitaine délaissa la hampe de chair pour venir reprendre les lèvres de son partenaire qui laissa échapper un gémissement de frustration. L’immortel planta son regard dans le sien, passant ses doigts le long de sa joue.

– Aime-moi Ianto, fit-il dans un souffle.

Le Gallois le regarda un instant, un peu surpris, puis le coucha sur l’oreiller et l’embrassa délicatement. Quittant les lèvres, il mordilla le cou et traça un sillon de baisers brûlants le long de son torse, laissant Jack saisir ses doigts et les porter à sa bouche, les suçant pour bien lui faire comprendre sa demande.

En arrivant au bas-ventre, Ianto se déplaça et glissa sa main libérée dans l’entrejambe de son partenaire qui écarta les cuisses pour faciliter l’approche. Délicatement, il dessina le contour de l’anneau de chair, prenant le membre dans sa bouche à l’instant où il fit pénétrer un doigt puis s’arrêta en entendant gémir son partenaire.

– Continue, souffla ce dernier.

Ianto s’exécuta et introduisit un second puis un troisième doigt, continuant d’aller et venir sur la hampe tendue, recueillant le désir qui s’en échappait. Lorsqu’il estima que le passage était suffisamment préparé, il se déplaça entre les cuisses de son amant, remontant ses jambes pour s’approcher. N’ayant pas de lubrifiant sous la main, il déposa de la salive sur ses doigts et les passa sur le bout de son sexe, puis se posa contre l’entrée convoitée.

Les yeux mi-clos, l’immortel le regardait. Doucement, le gland passa la barrière délicate mais le Capitaine se tendit et laissa échapper un gémissement de douleur. Le Gallois s’arrêta, caressant le ventre du bout de ses doigts, saisissant le sexe pour le masturber tandis que son amant s’habituait à sa présence.

Quand l’immortel ondula du bassin, Ianto reprit sa lente progression, ressortant légèrement pour avancer un peu plus jusqu’à être totalement dans le corps de son partenaire. Assailli par de nouvelles sensations, il se cambra un instant, les yeux fermés, s’enfonçant jusqu’à la garde. Puis il baissa la tête et fixa son amant, croisant son regard embué de larmes. Il se pencha doucement et vint prendre ses lèvres un instant avant de se redresser et de commencer un lent va-et-vient, cherchant la prostate du Capitaine.

Lorsqu’il la trouva, il vit le visage de son compagnon s’éclairer sous le plaisir ressenti. Des gémissements s’échappaient de ses lèvres, un râle remonta le long de sa gorge, son bassin accompagnant les mouvements de plus en plus rapides du membre qui le portait vers les sphères de l’extase. Le corps en sueur, les deux hommes haletaient, la pièce résonnait de leur respiration saccadée et des mots doux prononcés.

Le Gallois sentit son compagnon se tendre, il le savait au bord de la jouissance, il se saisit de son sexe et le masturba pour l’amener à la délivrance qui se fit dans un cri, secouant son corps de brutales secousses. Ianto le suivit très peu de temps après, se déversant dans le corps aimé, lâchant le membre pour saisir les hanches et les rapprocher pour mieux se perdre au fond de son amour.

Le souffle court, les deux hommes se regardèrent avant que le jeune homme ne se retire doucement et vienne embrasser son amant qui le serra dans ses bras.

– J’aime beaucoup ce genre de réveil, fit Jack, tirant un sourire de son compagnon.
– J’avoue que moi aussi, répondit Ianto, en posant sa tête sur son torse.
– Nous risquons d’être souvent en retard au Hub, alors, fit le Capitaine, taquin.

Le Gallois se redressa et le regarda avant de poser la question qui lui brûlait les lèvres.

– Tu vas rester avec moi ? fit-il doucement.
– Évidemment, quelle question ! Je ne peux plus me passer de toi, tu m’auras encore un bon moment sur le dos, ou ailleurs, fit-il en riant.
– Tu penses que l’on ne pourrait partir que ce soir, j’ai envie d’aller sur la plage une dernière fois, s’enquit le jeune homme.
– Tout ce que tu veux, mais j’aimerais que tu me traduises les mots que tu m’as dits hier, j’avoue que mon gallois n’est vraiment pas à jour.
– Tu devrais pourtant le savoir, je t’aime, Jack, je t’aime tellement, dit-il avant de prendre ses lèvres pour un tendre baiser.

Bien plus tard dans la matinée, ils se levèrent et prirent une douche avant d’aller se promener sur la plage. Comme au début de leur séjour, ils s’assirent sur le sable, face à la mer, regardant silencieusement les vagues venir mourir à leurs pieds.

Après le repas du midi, ils rangèrent la maison, contactèrent la propriétaire qui vint récupérer les clés et s’assurer qu’ils avaient passé un bon séjour puis ils montèrent en voiture et prirent la route pour rentrer à Cardiff.

Le trajet se fit en une heure, sans plus de circulation qu’au premier jour et ils arrivèrent devant l’office de tourisme à la nuit tombante.

Ils entrèrent dans le bureau, refermant soigneusement avant de s’engager dans le couloir secret qui menait à la base. Lorsqu’ils passèrent le sas, Tosh leva les yeux et un sourire illumina son visage. Elle se leva rapidement et vint prendre le Capitaine dans ses bras, posant un baiser sur sa joue.

– Comment vas-tu ? fit-elle en s’écartant.
– Bien, très bien même, de nouveau prêt à faire le ménage chez nos amis étrangers, dit-il en souriant. Owen n’est pas là ? s’enquit-il en ne voyant pas le médecin dans l’infirmerie.
– Il est dans les voûtes, c’est lui qui s’occupait de nos pensionnaires pendant l’absence de Ianto. Tu veux que je l’appelle ?
– Non, nous allons attendre qu’il remonte, de toute façon, j’ai des affaires à prendre, répondit son leader.
– Tu ne reviens pas, c’est ça ! fit-elle de l’angoisse dans la voix.
– Pas du tout, mais je change de quartier. Dorénavant, vous pourrez me trouver chez Ianto, dit-il en prenant le Gallois par la taille.

Tosh sourit puis prit ses deux amis dans ses bras, déposant un baiser sur leur joue. Ianto lui rendit son sourire et l’embrassa à son tour.

Un toussotement les fit se retourner et ils virent Owen qui s’était arrêté à l’entrée de la salle informatique, cherchant visiblement à comprendre la raison de cette ambiance plus que chaleureuse.

– Euh ! Je gêne ? fit-il en s’approchant.
– Décidément, tu n’as que cette question à la bouche, lui fit le Capitaine.
– Je ne sais pas, à chaque fois, j’ai l’impression qu’il se trame quelque chose, mets-toi à ma place ! À part ça, comment vas-tu ?
– Bien, très bien même, rien de mieux que quelques jours à la mer pour te requinquer ! Tu devrais essayer, emmène Tosh, je suis sûr que cela lui ferait plaisir, dit-il en regardant la jeune femme rougir et baisser les yeux.

Owen la regarda puis s’approcha et la prit dans ses bras.

– Pourquoi pas ! fit-il en posant un baiser sur sa tempe, à nous maintenant de prendre des vacances. On vous laisse la maison ! finit-il en riant.
– Aucun problème, répondit Ianto, mais j’ai décidé de me reposer un peu alors nous allons partir aussi.
– Et laisser le Hub sans surveillance ! lança le médecin un peu interloqué.
– Nous ne serons pas loin, fit le Capitaine, juste de l’autre côté de la place, dans mon nouveau chez moi, si tu nous cherche.

Owen ouvrit la bouche pour répondre et croisa le regard rieur de ses deux collègues qui éclatèrent de rire en le voyant réfléchir un instant. Puis brusquement, il la referma avec une petite moue, déclenchant l’hilarité générale.

– Je crois que nous devrions rentrer, pensa Ianto en fixant son amant.
– Je le pense aussi, d’autant que j’ai très envie de toi, fit l’immortel.
– Encore ! Tu es insatiable !
– La faute à qui, lui répondit Jack à haute voix en passant sa main sur les fesses du Gallois.
– Heu, si on vous dérange, leur dit Owen, on peut vous laisser !
– Du tout, répondit Ianto avec un sourire, mais nous avons à faire, alors reposez-vous bien et à plus tard.
– Prenez une semaine, fit le Capitaine à l’attention du médecin et de l’informaticienne, vous aurez besoin de ça pour apprécier la beauté de l’endroit. Pour le Hub, ne vous inquiétez pas, nous ne serons pas bien loin.

Sur ces mots, il saisit la main du jeune homme et l’entraîna avec lui vers l’ascenseur invisible, laissant les deux autres membres se rendre au garage pour prendre le véhicule de Owen avant d’aller préparer un bagage léger et partir pour Swansea.

Pendant quelques jours, les deux couples allaient prendre du bon temps, chacun de leur côté, sans se soucier de la faille et des étrangers.

Il y a quelquefois du bon à être loin des yeux… se disaient Jack et Ianto tout en marchant en direction de l’appartement du Gallois, tant que l’être aimé reste près du cœur !
FIN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aviva94.livejournal.com/
jennifer222
voisin de cellule de Janeth
avatar

Nombre de messages : 18
Age : 26
Localisation : 10
Personnage préféré : Ianto
Personnage le moins aimé : Gwen
Pairing préféré : Jack/Ianto
Date d'inscription : 27/05/2010

MessageSujet: Re: Loin des yeux... près du coeur... - Torchwood - Jack/Ianto - NC 17   Mer 23 Juin - 17:07

coucou,je suis désoler j'ai pas plus venir lire avant tes suite et je vient de voir que tu avait poster le dernier chapitre,je te félicite pour ta fic,elle est vraiment géniale c'était un plaisir de te lire,j'espère que tu en postera vite une autre... a bientôt
flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aviva94
Conquête d'owen
avatar

Nombre de messages : 208
Age : 55
Localisation : Dans les bras de mon Capitaine...
Personnage préféré : Jack et Ianto
Personnage le moins aimé : Gwen
Pairing préféré : Jack/Ianto
Date d'inscription : 13/04/2010

MessageSujet: Re: Loin des yeux... près du coeur... - Torchwood - Jack/Ianto - NC 17   Mer 23 Juin - 17:23

Merci beaucoup. Laughing Le premier chapitre de la suivante sera en ligne demain. Il y en aura 15, ensuite, il faudra patienter un peu, la suivante n'est pas encore terminée et ne sera en ligne que vers la mi-juillet au plus tôt à mon retour de vacances. Basketball


Dernière édition par aviva94 le Mer 23 Juin - 17:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aviva94.livejournal.com/
jennifer222
voisin de cellule de Janeth
avatar

Nombre de messages : 18
Age : 26
Localisation : 10
Personnage préféré : Ianto
Personnage le moins aimé : Gwen
Pairing préféré : Jack/Ianto
Date d'inscription : 27/05/2010

MessageSujet: Re: Loin des yeux... près du coeur... - Torchwood - Jack/Ianto - NC 17   Mer 23 Juin - 17:26

hâte d'être a demain pour lire les nouvelles aventures que tu réserve a nos amoureux...a bientôt Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Space
soigneur de myfanwy
avatar

Nombre de messages : 45
Localisation : spacejanto@gmail.com
Pairing préféré : Jack/Ianto
Date d'inscription : 12/02/2010

MessageSujet: Re: Loin des yeux... près du coeur... - Torchwood - Jack/Ianto - NC 17   Ven 9 Juil - 2:09

Tout simplement génial comme d'habitude, championne !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aviva94
Conquête d'owen
avatar

Nombre de messages : 208
Age : 55
Localisation : Dans les bras de mon Capitaine...
Personnage préféré : Jack et Ianto
Personnage le moins aimé : Gwen
Pairing préféré : Jack/Ianto
Date d'inscription : 13/04/2010

MessageSujet: Re: Loin des yeux... près du coeur... - Torchwood - Jack/Ianto - NC 17   Ven 9 Juil - 15:27

Ravie que cela t'ai plu. Les premiers chapitres de la suivante sont en ligne, mais je suis en vacances et j'ai quelques soucis de connection. Patience, elle arrive...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aviva94.livejournal.com/
Lisa49
soigneur de myfanwy
avatar

Nombre de messages : 43
Age : 27
Localisation : En scéances de tirs avec mon capitaine...<3
Personnage préféré : Jack & Ianto
Personnage le moins aimé : Gwen
Pairing préféré : Jack/Ianto

Date d'inscription : 05/09/2011

MessageSujet: Re: Loin des yeux... près du coeur... - Torchwood - Jack/Ianto - NC 17   Mar 8 Nov - 1:44

J'ai lu cette fic au moins 5 fois, je suis fan! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aviva94
Conquête d'owen
avatar

Nombre de messages : 208
Age : 55
Localisation : Dans les bras de mon Capitaine...
Personnage préféré : Jack et Ianto
Personnage le moins aimé : Gwen
Pairing préféré : Jack/Ianto
Date d'inscription : 13/04/2010

MessageSujet: Re: Loin des yeux... près du coeur... - Torchwood - Jack/Ianto - NC 17   Mar 8 Nov - 7:04

Merci beaucoup Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aviva94.livejournal.com/
Lisa49
soigneur de myfanwy
avatar

Nombre de messages : 43
Age : 27
Localisation : En scéances de tirs avec mon capitaine...<3
Personnage préféré : Jack & Ianto
Personnage le moins aimé : Gwen
Pairing préféré : Jack/Ianto

Date d'inscription : 05/09/2011

MessageSujet: Re: Loin des yeux... près du coeur... - Torchwood - Jack/Ianto - NC 17   Mar 8 Nov - 23:29

De rien!Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Loin des yeux... près du coeur... - Torchwood - Jack/Ianto - NC 17   

Revenir en haut Aller en bas
 
Loin des yeux... près du coeur... - Torchwood - Jack/Ianto - NC 17
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Loin des yeux près du coeur (troisième partie) - Les petites histoires du Grand Conseil
» Loin des yeux, près du coeur...
» Loin des yeux, près du coeur [Alec]
» Torchwood - Aveux - Jack/Ianto - G
» Aragone - Torchwood - Jack/Ianto

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Torchwood-Passion :: Fanfics :: Français-
Sauter vers: