forum sur la série torchwood dérivée de la série doctor who
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Stupide Pari - Jack/Ianto - NC 17

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aragone17
chasseur de weevil
avatar

Nombre de messages : 106
Age : 51
Localisation : Dans les bras du Gallois, quoi la place est déjà prise!
Personnage préféré : Ianto le seul et l'unique
Personnage le moins aimé : Gwen la pouffe
Pairing préféré : Jack -Ianto
Date d'inscription : 21/03/2009

MessageSujet: Stupide Pari - Jack/Ianto - NC 17   Ven 8 Jan - 21:03

Disclaimer : Torchwood et ses personnages ne m'appartiennent pas, ils sont la propriété de Russel T. DAVIES et de la BBC.


Avant de parier, il vaut mieux s’assurer de ne pas être pris en flagrant délit et d’assumer ses actes le cas échéant.

Stupide pari
*****

Ianto a beau avoir une bonne descente, mais il a sa limite. En l’occurrence, celle-ci se situe juste avant le moment où les buveurs commencent à se lancer des paris stupides et à revendiquer des actes évidemment jamais accomplis.

- Bien sûr que je peux ! Tu me prends pour qui Owen ?
- Pour un Tea Boy, je ne t’ai jamais vu boire d’alcool, tu ne tiendrais pas une heure dans un bar avec moi !
- Je peux boire cul sec un whisky pur malt !
- Owen tu exagères, il va être malade, dit Gwen en regardant vers son jeune collègue.

Le jeune gallois commence juste à s’intégrer à leur équipe. Il participe maintenant aux missions de terrain. Jack est absent pour la soirée et la jeune femme se demande comment elle va le ramener chez lui. Elle sait que Jack va le rejoindre dès qu’il sera rentrer.

Elle a bien vu que son capitaine s’est rapproché du plus jeune membre de l’équipe. Elle les a surpris la veille alors qu’ils s’embrassaient. Elle n’a rien dit, même si elle trouve que Jack n’a pas mis longtemps à pardonner à Ianto. Gwen sait qu’il ne sera pas ravi que ses collègues l’aient poussé à consommer de l’alcool à la suite d’un stupide pari.
Le médecin a un petit rire et baisse son regard dans son verre de bière. Le jeune homme aux yeux bleus attrape une bouteille qui traîne par là par défit et commence à boire au goulot, reversant la tête en arrière de manière assez lascive.

Owen relève les yeux et fixe la gorge de son collègue. Celui-ci boit environ trois gorgées puis repose à bouteille en grognant : « Et ben en fait, je ne peux pas… » Le docteur Harper éclate de rire. Il sait bien que le jeune ne peut pas boire une bouteille entière de whisky. Ils ont déjà beaucoup bu et ne sont plus très frais tous les trois…
Owen avale le contenu de son verre et lance « Et embrasser un homme, tu peux ? ».

Le médecin le teste car il sait que leur chef est attiré par son jeune subordonné. Ce qu’il ne sait pas c’est que Ianto nourrit lui aussi des sentiments pour leur leader. Il y a un silence ou le gallois a un regard plus que flou. Il regarde par-dessus l’épaule de son compagnon de bouteille puis souffle, très très bas « ça dépend de la personne… ».

Puis il soupire. Owen se rapproche légèrement et se penche vers lui : « et moi ? »
Ils ont soudainement très chaud, Gwen regarde son ami. Que lui a t-il demandé ? Mais il est fou, Jack va l’étriper s’il l’apprend. Ianto a un drôle de sourire. Il pose son verre, se renverse en arrière, et se calle au fond de la banquette ou ils sont assis. Il regarde le médecin en face de lui en se disant qu’au fond il va savoir s’il est attiré par les hommes en général ou juste par son capitaine.

- Je ne sais pas, peut-être…, dit-il d’un ton taquin.

Owen, visiblement plus éméché que son collègue, fait la moue. Il prend le menton de Ianto dans sa main et demande : « Je ne te plais pas ? » Le gallois le regarde avec une lueur trouble dans le regard. Puis brusquement il se redresse et l’embrasse. Harper ferme les yeux et pose ses mains sur les joues de son ami, le forçant à approfondir leur baiser. Ianto ouvre alors la bouche et laisse la langue d’Owen caresser la sienne. Elles s’enroulent l’une autour de l’autre dans un ballet sensuel. Une alarme retentie dans le cerveau du gallois, mais il continue quand même, au point ou il en est que peut-il lui arriver.

Un cri retentit dans la pièce, Gwen porte une main à sa bouche. Ils l’ont fait. Mon dieu, ils l’ont fait. Owen a un petit sourire satisfait quand leurs lèvres se séparent. Puis son sourire s’efface bien vite quand il aperçoit l’homme debout à quelques mètres d’eux. Gwen tourne son regard vers Ianto qui se mord les lèvres nerveusement, lui aussi a vu l’individu qui les fixe attentivement. Ses yeux bleus sont assombris par la colère. Son visage est fermé, le sourire qu’il avait en arrivant s’est vite effacé devant la scène qu’il a devant ses yeux.

- C’est bon les gars, je jure de ne rien dire, leur dit Gwen en voyant leur mine contrite.

Les deux hommes ne bronchent pas mais leurs regards se portent vers une direction derrière elle. Une lueur de terreur passe dans les yeux du médecin de Torchwood. Ianto ne sait plus ou se mettre. Il s’enfonce dans le dossier de la banquette, voulant disparaître de la surface de la terre. L’autre homme n’a toujours pas bougé, son regard figé sur les deux hommes en face de lui. En entrant dans le Pub, il était heureux de sa journée, il a pu rentrer plus tôt et se faisait une joie de rejoindre le plus jeune membre de son équipe pour une soirée plus intime.

Le choc qu’il a eu en apercevant la scène des deux hommes en train de mélanger leurs langues, dans un bar à la vue de tous. Jack s’approche et Gwen se retourne, se demandant quel fantôme a pu voir ses collègues qui sont devenus blêmes d’un coup. Quelle n’est pas sa surprise. Jack se tient devant eux, terriblement impressionnant dans son manteau militaire.

- Merde ! Jack tu es là depuis longtemps ?
- Assez pour voir qu’on s’amuse bien en mon absence !
- Ce n’est pas ce que tu crois, c’est un stupide pari qui a dérapé, tente Ianto qui a retrouvé le contrôle des battements de son cœur.
- Et tu as apprécié ?
- C’est…
- Je peux tout t’expliquer Jack, répond Owen quand il voit que le plus jeune bafouille.
- Toi ne t’en mêle pas, tu as fait assez de dégâts, le faire boire de la sorte mais tu es complètement irresponsable.
- Il est grand et peut faire ce qu’il veut, rétorque Owen, visiblement plus ivre qu’il ne le laisse paraître pour parler à son supérieur sur ce ton.

Jack ne l’écoute plus. Son regard se pose sur son jeune amant qui n’ose pas le regarder. Jack voit là l’occasion de lui donner une bonne leçon qu’il ne sera pas prêt d’oublier. Il s’assoit à la table et commande une bouteille d’alcool, peut importe la marque, il lui faut un verre. Owen ne dit rien, Gwen ne sait plus ou se mettre. Jack, assit à côté d’elle, lui barre le seul accès pour quitter cette banquette. Ianto le regarde enfin, se demandant ce que son capitaine lui réserve comme punition. Il connaît Jack et sait que ce dernier ne va pas rester sans réagir et il n’aime pas la tournure que prend cette soirée. Jack enfile plusieurs verres les uns après les autres. Owen veut l’arrêter car il sait que cela va mal finir mais un regard de son capitaine l’en dissuade.

Gwen essaie de le raisonner à son tour, sans succès. Le jeune homme pousse son verre vers son capitaine qui le fixe maintenant depuis un petit moment. Jack se demande quelle punition lui infliger pour qu’il comprenne le mal qu’il lui a fait. Il remplit les verres et toute la tablée boit. La bouteille se vide et le capitaine en commande une autre. Celle-ci non plus ne fait pas long feu. Puis Jack se rapproche de Gwen et l’embrasse à pleine bouche. La jeune femme, d’abord surprise, veut le repousser mais quand la langue de Jack force l’entrée de sa bouche, elle capitule et répond à son baiser. Elle en a envie depuis son arrivée. Cet homme est si attirant. Leurs langues se rencontrent et jouent ensemble un long moment, arrachant des gémissements de volupté aux deux intéressés.

Jack rompt le baiser brusquement quand il sent les yeux de son amant braqués sur eux. Ianto est mortifié. Gwen est toute chamboulée et a du mal à redescendre sur terre. Jack la regarde et sourit. Il sait que sa collègue a apprécié leur baiser. Owen regarde tour à tour Ianto et Gwen et se dit que là il a mis un beau merdier dans l’équipe. Le gallois se lève péniblement et essaie de retrouver le peu de dignité qu’il lui reste. Le coup que vient de lui porter Jack lui fait comprendre que le capitaine peut le laisser tomber du jour au lendemain sans état d’âme.

Jack l’attrape par le bras avant qu’il quitte la banquette. Ianto essaie de retenir ses larmes. L’avoir vu embrassé Gwen lui a fait retrouver ses esprits. Jack voit la tristesse dans son regard et se demande s’il n’est pas aller trop loin cette fois. Certes il voulait lui rendre la pareille mais ne veut pas rompre avec lui car il a des sentiments pour le jeune gallois.

- Alors tu comprends ce que j’ai ressenti en te voyant l’embrasser ?
- Je vois parfaitement, tu n’avais pas besoin d’être aussi cruel, lui répond Ianto en s’éloignant.

Jack se lève et le rattrape. Ianto ne se laisse pas faire et le repousse de toutes ses forces. Jack résiste et Ianto tombe en arrière, sa tête tourne à nouveau, comme s’il était tombé dans un puits de whisky. Jack se penche vers lui et l’aide à se relever. Ianto se laisse faire, au point ou il en est, il est humilié, ses amis doivent bien se foutre de lui maintenant. Pourquoi ais-je fais un truc pareil ? Je suis stupide, stupide. Jack ne va pas me le pardonner facilement.

Gwen qui assiste à toute la scène se demande si le capitaine ne s’est pas servi d’elle pour punir Ianto d’avoir embrasser Owen. Ce dernier ne dit plus rien depuis un moment. Il repense à ce baiser. C’est vrai qu’il embrasse bien. Je comprends ce que Jack lui trouve. Gwen lui parle mais il ne l’entend pas, elle pose la main sur son épaule et il reprend contact avec la réalité.

- Pourquoi as tu fais une chose pareille ?
- Ben quoi, je ne pensais pas qu’il le ferait !
- Tu savais qu’il était ivre, tu n’aurais pas dû !
- Il n’y a pas mort d’homme et en plus tu as enfin pu embrasser le grand Jack Harkness, répond Owen en gloussant. Alors ça fait quoi, ajoute t’il plus bas.
- C’est étrange, c’est comme si j’étais au paradis. Mais c’est malsain, je sais qu’il l’a fait pour se venger.
- Oui Ianto a été drôlement secoué par ce baiser, tu crois qu’ils vont se séparer ?
- Non, Jack a l’air de tenir à lui, et ce n’est pas un simple baiser qui risque de le faire fuir, au contraire je pense qu’il va s’accrocher et lui faire oublier que ta langue s’est retrouvé dans sa bouche.

Owen se met à rire, effectivement le capitaine n’aime pas la concurrence et va tout faire pour effacer cette image de son esprit d’immortel. Ils ne se rendent pas compte que les deux hommes ont quitté les lieux. Ils restent encore un instant, chacun dans ses pensées. Gwen est la première à se lever, entrainant avec elle son collègue. Ils quittent aussi le Pub, partant chacun de leur côté.

Jack soutient son jeune compagnon et ils arrivent devant l’immeuble de ce dernier. Ianto est encore sous le choc de ce qui s’est passé dans le Pub. Il a embrassé Owen Harper. L’homme qui l’irrite au plus haut point. Certes il voulait se prouver quelque chose mais quand il a vu le regard de Jack, il a compris le mal qu’il lui a fait.

Jack de son côté, est perplexe. Pourquoi a t’il embrassé Gwen ? Il comprend maintenant son erreur. Il n’aurait pas dû. Il sait que Ianto se sent menacé par la jeune femme. Ianto le remercie de l’avoir raccompagner et lui dit qu’il peut se débrouiller tout seul maintenant qu’il est dans son appartement, assis sur son canapé.

- Tu veux vraiment que je m’en aille, demande Jack qui n’a aucune envie de le quitter.
- Je ne veux pas que tu te sentes obligé de rester, je vais bien, je vais m’en remettre.
- Je sais et je suis désolé, mais j’étais en colère et je voulais que tu comprennes ce que j’ai ressenti en te voyant avec lui.
- Jack c’était un pari stupide, je ne l’ai pas fait pour te faire souffrir, j’ai trop bu et cela ne se renouvellera plus.
- Ça j’en suis sûr car plus jamais tu ne boiras sans moi !
- Tu m’en veux toujours ?
- Oui, mais tu peux te faire pardonner !
- Comment ? Je ferais tout ce que tu voudras.
- Tout ?
- Oui.
- Bien j’en prends note, nous en reparlerons demain.
- Tu ne reste pas ?
- Tu veux que je reste ?
- Oui, laisse-moi me faire pardonner.
- Mais j’y compte bien, cependant tu n’es pas en état, il vaudrait mieux qu’on voit ça demain.
- Non je veux effacer ces images de ton esprit, je veux te prouver à quel point je suis désolé de t’avoir blessé. Je suis impardonnable, je n’aurais pas dû me laisser entrainer à boire.
- J’étais impatient de te retrouver, je pensais à nous tout le long de la route, à la soirée que nous allions passer ensemble et quand je vous ai vu ça m’a fait mal.
- Je sais et je m’en veux, répond Ianto en se levant. Viens, ajoute t’il en lui prenant la main.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aragone17
chasseur de weevil
avatar

Nombre de messages : 106
Age : 51
Localisation : Dans les bras du Gallois, quoi la place est déjà prise!
Personnage préféré : Ianto le seul et l'unique
Personnage le moins aimé : Gwen la pouffe
Pairing préféré : Jack -Ianto
Date d'inscription : 21/03/2009

MessageSujet: Re: Stupide Pari - Jack/Ianto - NC 17   Ven 8 Jan - 21:06

Jack se laisse faire quand Ianto l’entraîne dans la chambre parce qu’il veut, plus que tout, ôter toute trace d’Owen Harper de la bouche de son amant. Ianto l’embrasse tendrement et ils se rapprochent du lit. L’esprit embrumé par les vapeurs d’alcool, Ianto finit par s’asseoir. Jack l’observe attentivement, Ianto est si désirable à cet instant qu’il se demande s’il devrait profiter de cette occasion. Ils ont beaucoup bu l’un comme l’autre et il n’est pas sûr de pouvoir se contrôler. Cependant le regard que lui lance son amant est si désespéré que toutes ces réticences s’envolent d’un coup.

Jack se penche brusquement en avant, obligeant le plus jeune à s’allonger sur le lit. Il pose ses lèvres sur celles de Ianto et l’embrasse fougueusement. Leurs bouches se décollent, pas longtemps mais juste assez pour que Ianto réussisse à défaire les boutons de la chemise de son compagnon. Jack pousse un grognement de contentement étouffé par les lèvres du gallois en sentant les mains douces de Ianto parcourir son torse musclé.

Il défait lui-même son pantalon et glisse une main dans le dos de son amant afin de le redresser et le coller à lui. Ianto pousse un gémissement et enroule ses bras autour du cou de son capitaine. Leurs bouches sont toujours jointes. À croire qu’elles ne veulent plus se décoller. Jack laisse tomber sa chemise de long de ses épaules, Ianto suit le mouvement du tissu avec ses mains, jusqu'à pouvoir les glisser dans le pantalon de l’immortel, jouant avec le bord de son boxer.

Le capitaine retire la chemise de son partenaire et veut délaisser sa bouche pour aller s’occuper de ce petit coin de peau situé au niveau du cou, mais Ianto l’en empêche en prenant son visage entre ses mains. « Embrasse-moi… » Fait-il en se cambrant légèrement afin de rapprocher au maximum son bassin, et par extension, son entrejambe, de celui de son partenaire. Jack sent la tête lui tourner. Il sait qu’il ne contrôle plus rien. Ianto a le don de le mettre dans tous ses états. Il commence à manquer d’air et il réussit à défaire sa bouche du gallois qui n’est pas très content à l’idée d’être séparé de ses lèvres si appétissantes.

- Embrasse-moi encore, supplie-t-il en tendant les lèvres, resserrant sa prise autour du cou de Jack et enroulant ses jambes autour de sa taille.

Jack enfouit son visage au creux du cou de Ianto, lui débouclant sa ceinture. Le jeune gémit en sentant une main coquine se glisser dans son caleçon et lui caresser, de manière assez excitante, l’entrejambe. Jack laisse sa langue glisser le long du cou de son amant puis descendre vers son torse ou elle fait une pause, le temps de s’occuper des boutons de chairs tendus de désir.

Ianto pousse un long gémissement et murmure le prénom de son partenaire dans un souffle lascif « Jack… ». Le capitaine plonge son regard azur dans le bleu du sien et leurs bouches se rejoignent à nouveau. Bouche contre bouche, encore et encore… Jusqu'à plus soif, jusqu'à ne plus avoir dans les poumons qu’un mince filet d’air, jusqu'à étouffer. Le capitaine baisse le pantalon de Ianto, ses lèvres toujours collées à celles du gallois, puis retire le sien et allonge son amant sur le lit.

Il se retrouve penché au dessus de lui et toujours en s’embrassant, Jack pose ses doigts sur le bord du caleçon de son compagnon et le fait glisser le long de ses jambes. Sa bouche suit le mouvement de ses mains et quitte celle du gallois. Elle effleure le cou, le torse, les flancs, les hanches, les cuisses et les mollets. Ianto se retrouve nu, Jack remonte lentement sa bouche, posant des baisers papillons sur sa peau frémissante et la pose sur son ventre. Sa langue taquine un instant son nombril, elle est mutine, elle lèche, caresse, chatouille le jeune corps offert, puis redescend plus bas vers la zone de tous les plaisirs.

Ianto pousse un petit cri de surprise en sentant son membre dressé dans la bouche de son partenaire. Il se laisse aller au plaisir, poussant des soupirs lascifs et des gémissements excitants. Ses doigts glissent entre les boucles brunes de Jack et répète son prénom encore et encore. Jack sourit, son amant laisse échapper une litanie de mots gallois qui font bondir son cœur d’immortel. Ianto sait que ces mots l’existent, et il les déclame encore et encore de sa voix chaude.

Au bout de longues minutes ponctuées de manifestation de plaisir, Ianto se libère en poussant un cri de plaisir. Jack, se passant la langue sur les lèvres, revient au-dessus du gallois et plaque sa bouche de nouveau contre la sienne. Il retire son caleçon et le laisse rejoindre les autres vêtements à terre. Leurs bouches se détachent une nouvelle fois, les regards s’accrochent, une lueur animale traverse leurs yeux assombris par le désir.

Ianto aperçoit Jack qui tend un bras en direction de la table de nuit, une main qui ouvre le tiroir et en sort une petite bouteille de lubrifiant avec laquelle il s’enduit les phalanges. Le gallois sent des doigts mouillés masser son entrée et il se cambre un peu plus avant de laisser échapper une plainte « Jack…Toi…maintenant… », Halète-t-il à travers sa brume.

- Tu es sûr Ianto, demande Jack déjà très excité par la vue de ce corps qu’il désire de tout son être.
- Oui mon amour, répond Ianto en posant une main sur la joue de son compagnon.
- J’ai tellement envie de toi, je vais être très très fougueux, je risque de …
- Ne t'inquiète pas, ça va aller. De toute façon, j'ai trop envie de toi pour penser à ça.

Le capitaine attrape les jambes de Ianto juste sous les genoux et les soulèvent. Il positionne son membre à l’entrée de l’intimité de son amant et le pénètre un peu violemment, l’esprit encore pris dans les brumes de l’alcool. Ianto pousse de nouveau un cri, cette fois de douleur. Cela semble réveiller un peu Jack qui s’enfonce plus doucement, presque avec tendresse.

Ianto se détend et noue ses mains autour du cou de son partenaire. Celui-ci passe les siennes dans le dos de Ianto et le soulève légèrement afin d’arriver tout au fond de son corps. C’est si étroit, si bon que Jack se retient de jouir dans l’instant. Ianto sent les larmes perler au coin de ses paupières fermées, mais bien vite un doigt vient les cueillir sur sa joue pour les chasser et des lèvres réconfortantes se posent furtivement sur les siennes.

- Je suis désolé. Dis-moi si tu as mal ?

Ianto hoche la tête et pousse un petit gémissement en sentant son amant bouger en lui. Il enroule ses jambes autour de sa taille et le serre contre lui. Ianto se cambre et pousse un autre petit cri tandis que son amant appuie son front contre son torse en gémissant. Jack attend que ses muscles se relâchent, signe qu’il est prêt à continuer leurs ébats, puis se met à bouger lentement. La légère douleur ressentie est vite transformée en une série de vagues de plaisir, tous ses muscles se contractant et se décontractant à un rythme irrégulier.

Jack accélère ses mouvements, devenant plus puissants dans ses assauts, il s’enfonce plus profondément en lui, plus fort et plus vite… Ils s’embrassent avidement, mêlant langues et salives avec des gémissements rauques et des râles étouffés. Ianto ouvre la bouche en un cri muet et ses mains se serrèrent convulsivement autour du cou de Jack, les ongles s’enfoncent dans la peau de l’immortel. Il gémit le prénom de son amant qui sourit de plus belle.

Ianto laisse échapper une plainte de surprise et se cambre de plus belle, la bouche grande ouverte, haletant. « Oh, Jack, oh oui, là …encore… ». Son amant percute ce point qui le fait quitter terre, l’envoyant au paradis des anges. Jack ne se fait pas prier et accélère, faisait crier un peu plus fort son homme. Leurs corps en sueur se fondent et se confondent, des gouttes se forment sur leurs peaux en feu, glissent sur leurs ventres, leurs dos, suivant leurs courbes. Des frissons les parcourent à intervalles réguliers. Leurs visages se rapprochent, leurs yeux toujours plongés dans l’autre alors que leur rythme s’accélère. Sentant son amant au bord de la jouissance, Jack saisit son membre d’une main et le masturbe au même rythme que ses coups de reins.

Dans la pièce résonnent les soupirs de plaisir. Ceux-ci se transforment vite en gémissements qui deviennent à leur tour des cris d'extase. Ianto, dans un spasme plus violent que les autres, se délivre entre leurs deux corps ruisselants de sueur. Il pousse un long cri de plaisir lorsque son amant se libère en lui avec un grognement de satisfaction. Ils restent allongés, l'un sur l'autre pendant plusieurs minutes. Ils sont bien, épuisés et comblés. Puis Jack se retire lentement du corps brûlant de son compagnon et s’allonge à ses côtés. Ils ne disent pas un mot pendant de longues secondes puis Jack rompt le silence.

- Tu ne recommenceras pas ?
- Non, Jack.
- Même si tu as un coup dans le nez ?
- Je t’en fais le serment, plus jamais je ne ferais une chose aussi stupide.
- Bien parce que je ne veux pas que Gwen croit que je vais l’embrasser à nouveau. Elle m’a mordue la langue.
- Et bien ça t’apprendra à fourrer ta langue n’importe où !

Jack fronce les sourcils, Ianto se mord les lèvres, les mots lui ont échappés bien malgré lui. Il sait maintenant que Jack a embrassé Gwen en représailles et qu’il le regrette maintenant.

- Tu disais ! Je te signale que c’est toi qui a commencé, tu es responsable de cette situation. J’aurai pu le tuer pour avoir posé sa bouche sur la tienne. Rien que d’y penser, j’en suis malade, je…
- Oui, je suis fautif, tu n’es pas obligé de me le rappeler, le coupa Ianto. Cette image restera gravée dans ma mémoire. Comment ais-je pu le laisser mettre sa langue dans ma bouche ? Je suis désolé Jack, je te jure que je ne recommencerai plus jamais.

Jack se tourne vers lui et se rapproche de son visage. Ianto voit le sourire qui s’affiche sur le sien et il est soulagé.

- Le seul que je veux embrasser c’est toi et personne d’autre, lui dit Jack en posant un tendre baiser sur son nez.
- Moi aussi mon amour je ne veux embrasser que toi, répond Ianto en souriant.
- Bien nous sommes d’accord pour une fois, ajoute Jack en posant un baiser sur ses lèvres. Tu veux venir dans mes bras ?

Ianto lui sourit et se pelotonne contre son corps, essayant de mettre le plus de peau en contact avec la sienne. Jack lui a pardonné pour le moment et c’est tout ce qui compte, même s’il est parfaitement conscient que son capitaine trouvera bien une autre punition quand ils auront dessoûlés.

- Je t’aime murmure Ianto en enfouissant son visage dans le cou de Jack.
- Moi aussi mon ange je t’aime, répond Jack en le serrant dans ses bras.

Jack sait que plus jamais Ianto ne se laissera entrainer dans un pari stupide comme celui qu’il vient de faire. Ils s’endorment au bout d’un moment, repus de plaisir, les vapeurs d’alcool encore bien présentes dans leurs têtes.

Fin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maggie
Newbie
avatar

Nombre de messages : 6
Age : 24
Localisation : Rouen
Personnage préféré : Owen & Ianto (je sais ça fait deux!)
Personnage le moins aimé : Sincèrement ? Aucun...
Pairing préféré : Ianto & Jack !
Date d'inscription : 06/08/2010

MessageSujet: Re: Stupide Pari - Jack/Ianto - NC 17   Sam 7 Aoû - 2:55

J'adore, vraiment ! C'est décrit avec beaucoup de delicatesse ! En français, c'est..WOW et ça donne chaud :p Merciiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.Roll-your-stone.skyrock.com
Lisa49
soigneur de myfanwy
avatar

Nombre de messages : 43
Age : 27
Localisation : En scéances de tirs avec mon capitaine...<3
Personnage préféré : Jack & Ianto
Personnage le moins aimé : Gwen
Pairing préféré : Jack/Ianto

Date d'inscription : 05/09/2011

MessageSujet: Re: Stupide Pari - Jack/Ianto - NC 17   Lun 5 Sep - 21:21

Wa......Apportez-moi une baignoire!C'est chôô!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Stupide Pari - Jack/Ianto - NC 17   

Revenir en haut Aller en bas
 
Stupide Pari - Jack/Ianto - NC 17
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Torchwood - Stupide Pari - Jack/Ianto - PG 13
» Torchwood - Speed dating - Jack/Ianto - PG13
» Torchwood-Affiches-Jack/Ianto-G
» Aragone - Torchwood - Jack/Ianto
» Torchwood- Colère- Jack/Ianto- PG13

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Torchwood-Passion :: Fanfics :: Français-
Sauter vers: